Tous les articles par Alain Bouldoires

Vendredi 21 juin 17h30 à la FMSH et par Zoom // Ateliers du CIREC // Avec Violeta Ramirez

LES ATELIERS DU CIREC

Le vendredi 21 juin de 17h30 à 19h00 

FMSH – Forum (1er étage)

54 bd Raspail, 75006 Paris

et (exceptionnellement) en distanciel

https://www.cirec.online/

Violeta Ramirez, anthropologue filmique, mène des enquêtes sur la sobriété et la transition énergétiques par une approche ethno-filmique. Elle propose dans cet atelier, d’interroger les apports spécifiques de cette méthodologie combinant l’ethnographie (entretiens et observations) et l’outil audiovisuel, en ce qui concerne la production des données de la recherche et la restitution à des publics variés (y compris celui des enquêté·e·s).

Voici quelques questions qui guideront la séance : Qu’en-est-il de la méthodologie ethno-filmique et des choix de réalisation lorsqu’on mène une recherche en équipe ? A quel point peut-on expliciter et partager les différentes étapes de la démarche ethno-filmique ? Tous les terrains se prêtent-ils à cette méthode ?

Merci de vous inscrire à la séance avant le mardi 18 juin ici.
 

Parution du numéro 38 de la revue ¿Interrogations?

Parution du 38ème numéro de la revue ¿Interrogations ?: « Apports conceptuels et méthodologiques des entrecroisements entre productions artistiques et sciences humaines et sociales : une hybridité féconde ».

Avec le numéro 37, paru en décembre, il constitue le deuxième volet du diptyque issu de l’appel à contributions consacré à l’entrecroisement entre pratiques artistiques et SHS.

Il est intégralement accessible en ligne, comme tous les numéros de la revue :

http://www.revue-interrogations.org/-No38-Apports-conceptuels-et-

Le numéro 37 reste accessible via ce lien : http://www.revue-interrogations.org/-No37-Apports-conceptuels-et-

N°38. Apports conceptuels et méthodologiques des entrecroisements entre productions artistiques et sciences humaines et sociales : une hybridité féconde

Colloque “Ecrire EN film les sciences humaines et sociales”, Toulouse, 19-21 nov 2024

Le colloque “Ecrire EN film les sciences humaines et sociales” organisé par le laboratoire LISST à l’Université Toulouse – Jean Jaurès – CIAM (Centre d’Initiatives Artistiques du Mirail) se déroulera à Toulouse du 19 au 21 novembre 2024.

L’appel à projections/communications est encore ouvert (jusqu’au 17 mai) et consultable sur le site du colloque : https://www.univ-tlse2.fr/accueil/recherche/colloques/ecrire-en-film-les-sciences-humaines-et-sociales#appel

Les films soumis doivent s’inscrire (si possible) dans une durée se situant entre 25 minutes et 60 minutes. Nous pourrons toutefois faire preuve d’un peu de souplesse sur ce critère qui pourrait être bloquant, et accepter des réalisations un peu plus courtes ou un peu plus longues (dans la limite du raisonnable).

Recherche sur les “pratiques audio” des chercheurs

Les enseignants-chercheurs invités à s’exprimer sur leurs « pratiques sonores »

Enregistrer un entretien, faire réaliser un podcast en classe, créer un documentaire sonore qui donne à entendre son terrain… nombreuses sont les façons et les occasions de réaliser des enregistrements sonores lorsqu’on est enseignant-chercheur.

L’autrice de ces lignes a fait de l’accompagnement à la production de contenus sonores son métier, en tant que chargée de projets sonores au sein d’un service de pédagogie universitaire – le MediaLab de l’Université catholique de Lille – qui utilise le sonore et l’audiovisuel comme support pédagogique. L’ensemble de la communauté universitaire y est bienvenu pour bénéficier de cet accompagnement, mais c’est auprès d’enseignants-chercheurs et de chercheurs spécifiquement qu’est né le désir de faire soi-même de la recherche.

Dans le cadre d’un travail de recherche de master 2 en Sciences de l’éducation parcours Analyse, études et recherches sur le travail éducatif et la formation (AERTEF) à l’Université de Lille, l’on cherche à dresser une liste des pratiques sonores de la recherche et à les catégoriser et spécifier. La première restitution de ce travail aura lieu en septembre 2024, à l’occasion d’une soutenance de master. L’objectif consistera ensuite à poursuivre la réflexion en thèse afin, au-delà d’identifier la nature des pratiques sonores de la recherche, d’en comprendre les ressorts.

Pour mener à bien ces recherches, la méthode retenue est celle d’un questionnaire préalable à la tenue, pour celles et ceux que cela pourra intéresser, d’entretiens semi-dirigés. Le panel des participants se compose d’enseignants-chercheurs et de chercheurs francophones, quels que soient leurs discipline ou statut (titulaire ou non), pourvu qu’ils aient une pratique sonore enregistrée – que le fruit de ces enregistrements soit diffusé ou non (l’on s’intéresse aussi à des pratiques plus fonctionnelles et confidentielles comme la prise de notes orales, les enregistrements sur le trajet des terrains de recherche pour ne rien perdre des discussions entre les membres d’une équipe de recherche…). 

Si vous pensez être l’un de ces chercheurs ou enseignants-chercheurs qui utilisent l’enregistrement audio dans leur pratique professionnelle, n’hésitez surtout pas à prendre quelques minutes pour participer au court questionnaire dont le lien est le suivant : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfZ8K_IxzdPEsBTInTY7LKPcp_5K122Qd24lDIYAvwD7dNtaA/viewform?usp=sf_link.

L’on vous en est, par avance, très reconnaissante.

Contact : marsotto.meghann@gmail.com