Archives de catégorie : film

FESTIVAL PASSAGERS DU RÉEL # 3: DU 6 AU 9 MARS 2019 – PORTRAIT(S) D’AGNÈS VARDA

Pour sa troisième édition, le festival de film documentaire PASSAGERS DU RÉEL met à l’honneur l’oeuvre d’Agnès Varda. 

Avec une quarantaine de films à son actif, la cinéaste ne cesse de nous étonner en nous livrant une œuvre en perpétuel mouvement qui se moque bien des frontières établies. La critique du spectacle des images et de leur évidence, la parole et l’imagination des minorités oubliées, la mort/la vie/le temps qui passe, l’engagement de la réalisatrice, le regard d’une femme cinéaste seront autant de pistes à réfléchir ensemble pour aborder son œuvre. Plongez-vous dans l’humeur créatrice de Varda et regardez avec ses yeux préoccupés et rêveurs ce monde qui est le nôtre !

PASSAGERS DU RÉEL propose sept ciné-débats, trois jours de rencontre ainsi qu’une carte blanche au festival Jean Rouch de Paris.

Organisé du 6 au 9 mars 2019 par la Troisième Porte à Gauche, le festival se déroulera à Bordeaux, à la Bibliothèque Mériadeck, au cinéma Utopia, à la Halle des Douves ainsi qu’au local de l’association.

Programme PDR 2019 WEB

 

Filmer le champ social : « Mettre en circulation des objets inquiétants ».

Mercredi 6 Février 2019 

“Filmer l’ami (1)

Cette séance accueille un film de Diego Governatori, réalisateur. En sa présence et celle de l’ami Aurélien Deschamps.

Avec des extraits du film

Quelle Folie, 2018, 87 minutes

Aurélien est un ami très proche, atteint du syndrome autistique d’Asperger. Parmi les symptômes, une utilisation atypique du langage qui complique son intégration dans la société. Sa parole témoigne en effet d’une certaine difficulté à incorporer les codes qui régissent les liens et les interactions sociales, ce qui l’exclut de ce fait de toute altérité durable. Au-delà de ce que l’autisme peut expliquer, au-delà aussi des hypothèses que je pourrais formuler, il est un témoignage à son propos qui m’intéresse vivement : le sien. Comment se voit-il, se pense-t-il, s’impressionne-t-il, se vit-il ? « Je le découvre différent à chaque discussion, au point qu’il me semble le connaître tout à la fois très bien et pas du tout. Dans notre relation, il est la bouche et moi l’oreille ; nous avons trouvé notre équilibre dans ce déséquilibre-làAurélien m’a rempli de sa vie, de ses désordres, de ses angoisses, et nourri de ses fulgurances. A un moment, cependant, je n’ai plus pu rester passif, et le confident s’est mué en réalisateur. » (Télérama 31/01/2019)

Filmer le champ social : “Mettre en circulation des objets inquiétants ».

Le  séminaire  coanimé par Daniel Friedmann, Caterina Pasqualino et Monique Peyrière  (EHESS/CNRS/Université d’Evry), a lieu désormais 2 fois/mois le mercredi de 19h à 21 h au 96 bd Raspail (en face du 105) au rez de chaussée en salle Lombard

Mercredi 19 Décembre (19h-21h)

« Filmer le conflit »

Pour cette séance le séminaire « Filmer le champ social » accueille le réalisateur Stefano Savona


Projection d’extraits de son film Samouni Road – 2018, 126 mn.