Archives de catégorie : séminaire

Séminaire Camera Memoria

Vendredi, 24 février, 14-16h – Bâtiment Olympe de Gouges, salle 153

Mise en perspective des théories de la photographie 

François Brunet, Université Paris Diderot – présentation de l’ouvrage La photographie histoire et contre-histoire (Presses Universitaires de France, 2017)

Camille Joseph, Université Paris 8, & Anais Mauuarin, Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne – Mémoire de l’anthropologie, mémoire des peuples : apports anglo-saxons pour l’étude des photographies de l’anthropologie

Kris Belden-Adams, University of Mississippi – Memory-Embalming No More: Digital Vernacular Social-Media Photographs and the Reframing of Remembrance 

Organisatrices : Camille Rouquet & Carolin Görgen
Contact : camera.memoria@gmail.com

Entrée libre

Ce séminaire est mensuel. Les prochaine séances sont détaillées ci-dessous.

Vendredi, 31 mars, 14-16h

Le médium photographique et la conscience identitaire

Matthew Fox-Amato, University of Idaho – Portraits of Power and Endurance: Photography and Slavery in the American South, 1839-1861

Lise Delmas, Université de Bretagne Occidentale – « Our history is far stranger than you suspect » : usages de la photographie dans la construction de l’histoire africaine-américaine

Vendredi, 21 avril, 14-16h 

Le naturel en photographie

Céline Rolland Nabuco, Université Paris-Est Créteil – Camera huntingwildlife photography et conservation aux Etats-Unis à travers quelques textes

Géraldine Chouard, Université Paris-Dauphine – Francesca Woodman : (En) mémoire d’une météore

Vendredi, 26 mai, 14-16h

L’appareil comme outil de mémoire

Jennifer Greenhill, University of Southern California – The memory work of color c. 1969: Gordon Parks’s theory of “beautiful” picturing

Michael Berkowitz, University College London – American Jews, photography, and moviemaking: New perspectives on visual culture of the Second World War

Vendredi, 23 juin, 14-16h

Repenser le territoire 

Chiara Salari, Université Paris Diderot – Beyond wilderness: landscape re-photographic practices and the American West

Adriana De Angelis, University of Naples « Federico II » – The changing face of New York through photography

Tous entrepreneurs? Le brouillage des frontières entre emploi salarié et emploi indépendant

Journée d’études organisée par le GRESCO dans le cadre du festival Filmer le travail

Lundi 13 février 2017

Espace Mendès France

1, place de la Cathédrale 86000 POITIERS

Responsabilité scientifique : Hélène Stevens, Jean-Paul Géhin

(GRESCO EA 3815, Université de Poitiers)

En partenariat avec l’Organisation Internationale du Travail

Journée gratuite ouverte à tous avec inscription obligatoire

Contact : inscriptions@filmerletravail.org / filmerletravail.org

Filmer les institutions, une conversation entre Frederick Wiseman et Raymond Depardon

Séminaire Médias et Sciences Sociales

attention dernière séance de l’année le mercredi 22 juin  2016
(18h salle 7, 105 bld Raspail 75006 Paris)

Filmer les institutions

Depuis 1963 pour l’un et 1964 pour l’autre, Raymond Depardon et Frederick Wiseman réalisent des films documentaires, dont beaucoup sont devenus des classiques. L’un comme l’autre ont consacré de très nombreux documentaires à l’exploration des institutions. L’un et l’autre ont été largement nourris de travaux de sciences humaines et sociales. Ce dernier séminaire de l’année 2015-2016 leur donnera l’occasion, pour la première fois, d’échanger sur une pratique commune : filmer les institutions. J’animerai cette conversation. Sylvain Bourmeau
Avec Raymond Depardon (auteur notamment de ReportersFait diversUrgencesDélits flagrants ou Les Habitants) et Frederick Wiseman (auteur notamment de Titicut FolliesLaw and OrderHospitalPublic Housing ou At Berkeley).

Médias et Sciences Sociales
Séminaire de Sylvain Bourmeau, professeur associé à l’EHESS
Les relations entre chercheurs en sciences sociales et journalistes se caractérisent souvent par des malentendus et une méfiance réciproque, en partie produite par une forme de mise en concurrence de connaissance face à des objets communs. Ce séminaire entend ouvrir un espace d’échange théorique et pratique entre ces deux univers professionnels en s’attachant à penser, à l’ère numérique, la question de la publicisation des sciences sociales aussi bien que celle de la possibilité d’une infusion par ces différentes disciplines de la pratique journalistique.

Sylvain BOURMEAU
professeur associé
EHESS
190-198 Avenue de France
75013 Paris
01 49 54 26 67

Séminaire Filmer le champ social, Mercredi 17 Février, 15h-18h, Penser la création, filmer l’artiste

Séminaire « Filmer le champ Social«  
Daniel Friedmann et Monique Peyrière .
Centre Edgar Morin IIAC-CNRS/EHESS 
EHESS 105 Bd Raspail- Salle 8  15H-18H 

2015-2016 : Peut-on filmer la pensée?
Le séminaire est ouvert à toute personne portant attention au cinéma documentaire en relation aux sciences sociales
 

Mercredi 17 Février 2016

Penser la création, Filmer l’artiste
En présence de la cinéaste Laetitia Mikles
et de Catherine Choron-Baix, directrice de recherche au CNRS
Avec les extraits des films : 
 
1- Et là-bas souffle le vent  ; 2015, 59′
Réalisatrice : Laetitia Mikles
En sa présence

Des chemins, Laurent Pariente en a suivi de toutes sortes. Le chemin tortueux de la fugue, très jeune. Puis, très vite, les chemins obliques de la création plastique. Laurent a offert aux spectateurs des parcours labyrinthiques dans lesquels perdre pied. Des dédales d’argile, des labyrinthes de craie… Un jour, Laurent Pariente a bifurqué : il est devenu chef cuisinier à New York. On ne se promenait plus dans son œuvre, on la goûtait, on l’absorbait. Pour lui, ces tracés multiples forment un seul et même parcours ; il continue de creuser le même sillon de la création, et de l’émerveillement. Ce documentaire, présenté en avant première au festival international du film d’Art , est un duo de création : quand une artiste filme un autre artiste , que pense le film?

2 Shoulder The Lion,  74′, 2015.
Réalisateurs : Erinisse Heuer et Patryck Rebisz
En  présence de Catherine Choron-Baix, qui a accompagné une partie du tournage.

Un musicien qui perd l’ouïe, une photographe qui devient aveugle, une peintre dont le cerveau est mis à mal : que devient l’artiste et son art dans l’épreuve de la perte d’un sens qui donne sens à son art? Ce documentaire américain, qui a reçu de nombreux prix dans les festivals internationaux, interroge l’expérience d’un rétablissement propice à une métamorphose personnelle et artistique.